Valentine, carte de synthèse vocale née en 1986

Commenter

Publié le 10 août 2018 par Sébastien Delorme

En parcourant la bibliothèque numérique Gallica, je suis tombé cet après-midi sur cette vieille édition de l’AVH : « Le Valentin Haüy », numéro 2 de l’année 1986.

Le tout premier article de cette édition parle de Valentine, une carte de synthèse vocale pour ordinateurs Apple II. J’étais trop jeune en 1986 pour connaître Valentine, mais je sais que plusieurs de nos clients ou lecteurs ont eu l’opportunité de l’utiliser.

Découvrez ou redécouvrez Valentine à travers l’article du Valentin Haüy. Pour des raisons d’accessibilité, j’ai également repris le contenu de l’article dans ce billet. Bonne lecture !

Le baptème de Valentine

C’est le 17 avril [1986] que Valentine a fait officiellement son entrée dans le monde, au cours d’une présentation à la Presse parisienne et régionale, organisée dans la salle de Congrès de l’Association Valentin HAÜY, de la rue Duroc.

L’adaptation VALENTINE, réalisée à la demande et aux frais de l’Association Valentin HAUY, consiste rappelons-le en une carte de voix synthétique incorporée à un ensemble Apple IIe standard qui permet aux non-voyants de disposer d’un ordinateur personnel parlant, à un prix accessible.

Cette réalisation est une étape fondamentale sur la voie de la libération et de l’autonomie intellectuelle des aveugles dans le cadre de leurs activités scolaires, universitaires, professionnelles ou quotidiennes.

Elle témoigne de la conviction des responsables de l’Association Valentin HAUY de l’intérêt tout particulier de l’informatique pour le monde des aveugles.

Qui est-elle ?

C’est une carte de synthèse vocale, pour un microordinateur Apple IIe, s’enfichant dans l’un des sept emplacements (slot) prévus pour les cartes d’extension.

Son logiciel a été spécialement étudié pour permettre l’emploi de l’Apple par un non-voyant.

Apple est actuellement le plus répandu des microordinateurs avec une bibliothèque de programmes considérables dans tous les domaines.

D’où vient-elle ?

Dans le cadre de sa mission d’aide au non-voyants, l’Association Valentin Haüy se préoccupait de faire adapter un ordinateur personnel pour le rendre utilisable par des aveugles et à des conditions de prix intéressantes.

Début 85, AVH décidait donc de passer et de financer un marché d’études avec la Société Française d’Électronique, Recherche et Mathématique (FERMA).

VALENTINE a aussi été développée suivant les spécifications d’AVH.

Son logiciel de synthèse est actuellement le plus complet pour la synthèse du français avec des possibilités multiples, comme la prononciation des nombres avec virgule jusqu’à 999 milliards.

VALENTINE est capable :

  • de synthèse à partir d’un texte dactylographié au clavier sur ordinateur : synthétisation de toute phrase française, ainsi que des nombres.
  • de synthèse par restitution de phases stockées (parole compressée) sur les disques Apple : la qualité de parole est alors très supérieure.

VALENTINE est complètement autonome (mémoire et micro-processeur) et n’utilise aucune ressource mémoire de l’Apple. C’est sa différence essentielle par rapport à d’autres réalisations.

Que fait-elle ?

Tout ce que vous lui demandez :

En recopie écran :

En recopie écran, elle vocalise l’ensemble des données que les programmes envoient vers l’écran.

L’intégration de VALENTINE, directement dans l’Apple II et non comme un périphérique extérieur permet une parfaite synchronisation, ligne par ligne, entre la synthèse vocale et l’affichage écran.

Ce fonctionnement (recopie écran) suppose l’utilisation des routines de gestion de l’écran du système Apple.

En écho clavier :

Elle prononce l’écho des frappes au clavier permettant ainsi de guider le non-voyant qui peut aussi être prévenu, comme avec une machine à écrire, quand le curseur est presque en fin de ligne (émission d’un bip).

Ce mode convient, en particulier, pour la saisie en traitement de texte.

En éditeur vocal :

Lorsque le programme en cours est interrompu, elle peut explorer l’écran en détail :

  • ligne à ligne ; mot à mot ; caractère à caractère,
  • élément suivant, élément précédent,
  • répétition.

L’utilisateur peut revenir ensuite à l’exécution du programme interrompu sans qu’il soit perturbé.

Pour éviter que le non-voyant déplace ses mains pour utiliser des touches de fonction d’un clavier séparé, les touches de fonction de l’éditeur vocal ont été choisies sur le clavier principal à proximité l’une de l’autre.

L’architecture de VALENTINE rend ce mode de fonctionnement disponible pour tous les logiciels s’exécutant sur Apple.

Par ailleurs, dans n’importe quel programme la carte VALENTINE peut être utilisée comme « sortie vocale » indépendamment de l’écran (jeux, enseignement…).

Il est possible :

  • de rendre la synthèse « muette » pour éviter les prononciations fastidieuses ou inutiles (menus connus, portions de listing…).
  • de modifier le timbre (aigu, grave) ; la vitesse de parole synthétique (ralenti, accéléré), sans pour autant changer l’intonation.

Combien coûte-t-elle ?

VALENTINE, ayant été financée par l’Association Valentin Haüy, grâce à la générosité de ses donateurs, est vendue au prix coûtant de production sans ajouter d’amortissement pour la conception et la commercialisation.

Soit : 4 900 Frs T.T.C.

L’ordinateur Apple II équipé de VALENTINE représente actuellement une dépense qui peut varier entre 14 000 et 22 000 Frs, environ, T.T.C., avec imprimante et carte de connexion au réseau Minitel.

Comment se la procurer ?

Il suffit de s’adresser :

à A.V.H. : 5, rue Duroc – 75007 PARIS
Tél. : (1) 47.34.07.90

ou au Constructeur FERMA 14, rue de l’Abbé Carton – 74014 PARIS
Tél. : (1) 45.43.14.79

VALENTINE est fournie avec un mode d’emploi en braille et sur cassette (ultérieurement sur disquette).

Ce mode d’emploi peut donc être écouté avec VALENTINE (indépendance du non-voyant assurée également pour l’apprentissage du mode d’emploi).

Avec VALENTINE, l’ordinateur personnel parle… libération et autonomie intellectuelle des aveugles

L’ordinateur personnel à un prix accessible, est une étape fondamentale sur la voie de la libération et de l’autonomie intellectuelle des aveugles dans le cadre de leurs préoccupations scolaires, universitaires, professionnelles ou quotidiennes.

Quelles sont les principales catégories d’utilisation d’un ordinateur personnel pour les aveugles ?

1°) Édition – vérification, correction, formatage et d’une manière générale, traitement de texte :

Sans cet outil, les aveugles ne sont guère favorisés pour ce type de manipulation ne pouvant aisément griffonner des notes sur un papier, les corriger, les modifier.

2°) Stockage, classement, recherche, tri :

Les aveugles ne peuvent conserver que très peu de documents en braille par suite de leur volume.

Le petit Larousse qui a, autrefois, été édité en braille, en une vingtaine de volumes in quarto pourrait probablement être contenu dans moins de 20 disquettes.

3°) Communication :

Obtenir des relevés de compte et effectuer des opérations bancaires.

Consulter des catalogues et effectuer des achats par correspondance.

Réserver des places de train, d’avion, de théâtre.

Faire des recherches d’information dans les domaines les plus divers : juridique, médical, culturel, scientifique.

Toutes ces opérations nécessitent l’équipement Apple tel d’accès au réseau Minitel.

4°) Programmation :

Les logiciels standard disponibles sur le marché sont nombreux et variés. Cependant, il peut être nécessaire de réaliser des programmes parfaitement adaptés aux problèmes de chaque personne ou groupe de personnes.

En particulier, les programmes suivants pourront être développés :

Transcription en abrégé et opération inverse.

Enseignement du braille assisté par ordinateur et autres enseignements spécifiques.

Production de graphiques, schémas, en relief.

Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France.

Ajouter un commentaire

Les champs avec astérisque (*) sont obligatoires.

Haut de page