La démarche accessibilité numérique du groupe Arkema

Commenter

Publié le 9 décembre 2015 par Sébastien Delorme

Nous sommes très heureux d’accompagner depuis plusieurs mois la société Arkema, acteur majeur de la chimie mondiale, dans la sensibilisation et la prise en compte de l’accessibilité numérique. L’entreprise s’est engagée sur ce sujet dans le cadre de l’accord triennal sur le handicap signé en 2014 avec l’ensemble des organisations syndicales.

Mais concrètement, qu’est-ce que cela signifie ? Quels sont les engagements pris par Arkema en ce sens ? Pauline Leopold, chargée de projets handicap chez Arkema, et moi-même témoignons sur cette démarche.

Vidéo (sous-titrée)

Interview

Qu’est-ce que le terme « accessibilité numérique » signifie concrètement ?

L’accessibilité numérique c’est permettre que les contenus numériques puissent être consultables par tous les utilisateurs, quelles que soient leurs capacités, et notamment par les personnes en situation de handicap. Par exemple, les personnes malvoyantes, aveugles, et certains dyslexiques se servent de lecteurs d’écran. Il s’agit de logiciels qui permettent de restituer l’information affichée à l’écran sous forme audio (avec une synthèse vocale) ou sous forme de braille (avec une plage braille connectée à l’ordinateur).

Si nos documents numériques ne sont pas structurés, les contenus seront difficilement exploitables par ces aides techniques. L’ordre de lecture ne sera pas toujours logique, les informations portées par les images ne seront pas lues, la navigation dans le document sera longue et complexe, etc. Il en est de même concernant le sous-titrage des vidéos pour les personnes malentendantes et sourdes.

Des engagements ont-ils été pris par Arkema concernant cette démarche ?

Arkema s’est engagé, au travers de son accord en faveur de l’emploi de personnes handicapées, sur l’accessibilité numérique. Dans ce cadre, les films d’accueil-sécurité des différents établissements d’Arkema France, première étape du parcours d’intégration des salariés, ont été adaptés pour être mis aux normes d’accessibilité.

Par ailleurs, et sous réserve de sa faisabilité technique, l’accessibilité de la partie « Carrières » sur le site internet d’Arkema sera réalisée afin de permettre aux demandeurs d’emploi d’accéder à l’ensemble des informations relatives à la politique de développement des ressources humaines d’Arkema, aux métiers ainsi qu’aux possibilités de carrières dans le groupe.

Quelles sont les actions concrètes menées par Arkema ?

Pour commencer, certains documents clés ont été rendus accessibles tels que les films d’accueil-sécurité, les vidéos et la brochure handicap, le guide de l’Entretien Individuel Annuel, la charte du recrutement, etc.

La seconde étape a été de former nos agences de communication afin de pouvoir intégrer les bonnes pratiques en matière d’accessibilité numérique dès la conception de nos supports de communication. Ont également été formés les responsables ressources humaines et communication qui ont pu appréhender les règles de bases de la création de documents Word et PowerPoint accessibles.

Enfin, des ateliers seront organisés sur les sites et ouverts à tous les salariés souhaitant s’informer sur les dispositifs d’aide au travail sur ordinateur (souris et claviers adaptés, loupes et grossissement de caractères, adaptations de postes de travail, etc.). Parallèlement, des notices d’accessibilité seront déployées pour la conception de différents documents : vidéo, PDF, Word et PowerPoint.

Aujourd’hui les entreprises sont-elles nombreuses à s’intéresser à l’accessibilité numérique ?

Les missions handicap d’entreprises sont de plus en plus nombreuses à s’inscrire dans cette démarche car il s’agit d’un sujet dans l’air du temps avec le développement du numérique et des outils de communication. Pour cela, Arkema a été à l’initiative d’un groupe de travail inter-entreprises qui se réunit chaque mois autour d’une thématique : l’accessibilité des e-learning, les clauses d’accessibilité dans les achats de logiciels, la formation et la sensibilisation des acteurs, etc. Aujourd’hui le groupe compte de grandes entreprises comme Total, EDF, Crédit Agricole SA, SNCF, La Poste, ATOS, Edenred, Lagardère Active, Pages Jaunes, AKKA Technologies et CNP Assurances.

Ajouter un commentaire

Les champs avec astérisque (*) sont obligatoires.

Haut de page