Accessibilité et challenge du monde des Grandes Écoles et Universités

Commenter

Publié le 23 mai 2017 par Sébastien Delorme

En partenariat avec Atos, nous sommes heureux de présenter une table-ronde Accessibilité Numérique lors du prochain challenge du monde des Grandes Écoles et Universités qui se déroulera le 10 juin 2017.

Retrouvez le live Facebook annonçant cette table-ronde lors de la journée mondiale de sensibilisation à l’accessibilité numérique :

Transcription de la vidéo

Juliette Arnould : bonjour à tous, Juliette Arnould, je suis responsable handicap et diversité pour Atos France.

Sébastien Delorme : Sébastien Delorme, je suis responsable de l’accessibilité numérique chez Atalan.

Interviewer : qu’est-ce qui se passe ici aujourd’hui ? Racontez-nous un peu.

Juliette Arnould : aujourd’hui Atos France s’inscrit dans le cadre de la journée mondiale pour l’accessibilité numérique. À l’origine, ce sont des développeurs web à Los Angeles qui se sont rendus compte que dans leurs développements il manquait cet aspect d’accessibilité numérique. Ils ont créé un post sur différentes communautés, et ils ont été rejoints par de nombreux développeurs, qui effectivement, ont adhéré à ce même constat que l’accessibilité numérique n’était pas suffisamment prise en compte dans les développements web. Ils ont donc décidé de créer cette journée, qui s’appelle le GAAD, le Global Accessibility Awareness Day et ils ont décidé que ce serait le troisième jeudi de mai. Atos s’inscrit dans le contexte de cette journée et rallie ce mouvement pour sensibiliser chacun de nous à l’accessibilité numérique et à ses enjeux.

Interviewer : et justement, qu’est-ce que l’accessibilité numérique ?

Sébastien Delorme : vaste question, et effectivement c’est important de le définir puisque c’est la journée de sensibilisation sur le sujet. L’objectif de l’accessibilité numérique c’est de rendre accessible, comme son nom l’indique, le numérique aux personnes en situation de handicap. Il y a des tas d’utilisateurs qui utilisent leur ordinateur, leur téléphone, de manière complètement différente de ce qu’on à l’habitude de voir. Par exemple, des personnes malvoyantes qui vont zoomer, qui vont changer les couleurs sur leurs ordinateurs. Les personnes aveugles qui utilisent des synthèses vocales qui leurs lisent à haute-voix les contenus sur le téléphone. Des personnes en situation de handicap moteur qui vont utiliser des claviers qui sont adaptés, qui vont piloter leur ordinateur par la voix par exemple. On a toutes ces aides techniques qui existent et le sujet de l’accessibilité c’est de se dire que les sites web, les applications mobiles, qu’on développe, qu’on conçoit soient compatibles avec tous ces systèmes-là. C’est ce qu’on appelle l’accessibilité. Ce sont à la fois des règles de design, sur des choix de couleurs pour permettre une meilleure lisibilité pour tous, comme des règles de développement pour permettre par exemple d’utiliser une application pour réserver un billet de train ou réserver un taxi avec un synthèse vocale exclusivement sans voir l’écran.

Interviewer : chez Atos, j’imagine que vue cette sensibilité que vous avez, vous avez des actions pour les travailleurs handicapés ?

Juliette Arnould : absolument, nous avons renouvelé notre accord sur l’emploi et l’insertion des travailleurs handicapés au 1er janvier 2017 pour une période de 3 ans, et dans le contexte de cet accord, nous avons un certain nombre d’objectifs parmi lesquels des recrutements de personnes en situation de handicap, avec des profils en adéquation avec nos métiers. Nous avons également des objectifs en terme de maintien dans l’emploi, pour tout collaborateur qui devient handicapé au cours de sa carrière professionnelle, nous pouvons mettre en place des aménagements de postes, de situations de travail pour lui permettre de pouvoir poursuivre sa carrière professionnelle dans les meilleures conditions. Et nous avons également des objectifs en matière d’accessibilité numérique et c’est dans ce contexte-là que nous faisons appel notamment à des partenaires, en particulier Atalan, qui nous aide dans ce contexte, d’accompagnement de nos développeurs web essentiellement, d’applications mobiles, au service de nos clients également.

Sébastien Delorme : dans ce cadre-là, Atos participe à un projet qui s’appelle AcceDe Web, qui est un projet open-source sur le sujet de l’accessibilité. L’objectif c’est de publier des recommandations, des bonnes pratiques et de la documentation pour sensibiliser et former un maximum de personnes et professionnels du numérique à l’accessibilité. Je peux vous inviter d’ailleurs à aller sur le site web qui est www.accede-web.com, où vous allez pouvoir gratuitement et librement consulter ces documentations, qu’on soit designer, graphiste, simple contributeur sur un site internet ou développeur pour retrouver justement toutes les bonnes pratiques qui existent matière d’accessibilité. Dans la foulée, on travaille avec Atos pour la mise en place d’une formation elearning, qui sera ouverte notamment, aux salariés d’Atos, mais aussi aux écoles partenaires pour former sur les sujets d’accessibilité.

Interviewer : comme vous le savez, le Challenge monde des Grandes Écoles et Université a une très forte sensibilité pour la sensibilisation au handicap justement, est-ce qu’on aura la chance de vous y voir et est-ce qu’on pourra vous y croiser ?

Juliette Arnould : absolument.

Sébastien Delorme : oui, ce sera le 10 juin, à 10 heures avec une table-ronde sur le sujet de l’accessibilité numérique.

Interviewer : on vous remercie !

Juliette Arnould et Sébastien Delorme : merci à vous !

Ajouter un commentaire

Les champs avec astérisque (*) sont obligatoires.

Haut de page